Vous ne pouvez pas créer de nouvelle commande depuis votre pays : Undefined

• CE
Type de produit conforme à la législation européenne

 • CLASSE 1
Vitesse de coupure de 20m/s

 • CLASSE 2
Vitesse de coupure de 24m/s

 • CLASSE 3
Vitesse de coupure de 28m/s

 • CLASSE FFP1
Norme de protection contre les poussières fines non toxiques, les brouillards et aérosols dont la phase liquide est l'eau ou l'huile (brique, calcaire, cellulose, charbon, ciment, plâtre, pollen, sucre...).

 • CLASSE FFP1-S
Norme de protection contre les poussières grossières non toxiques et les brouillards dont la phase liquide est l'eau (Brique, calcaire, cellulose, charbon, ciment, gypse, plâtre, pollen, saccharose...).

 • CLASSE FFP2
Normes de protection contre les aérosols fins et toxiques tels que les poussières,les fumées et les brouillards dont la phase liquide est l'eau ou l'huile.
Cette norme couvre le degré de protection de la classe FFP1 plus: brouillards d'huile, chrome, cuivre, fibres de verre,fumées de soudure, hydroxyde de sodium, manganèse, nickel, oxyde de calcium, oxyde de zinc, quartz, résines polyester, silice.

 • CLASSE FFP3
Norme de protection contre les aérosols fins et toxiques tels que les poussières, les fumées et les brouillards dont la phase liqude et l'eau ou l'huile (idem FFP2 mais avec des concentrations plus élevées, plus: Fibres céramiques, brouillards d'huile, chromates, cobalt, micro organismes, substances radioactives ou biochimiques ...).

 • EN 136
Exigences minimales des masques complets.

Elle fixe les exigences minimales des masques complets pour appareils de protection respiratoire. Elle contient des essais en laboratoire et des essais pratiques de performance pour síassurer de la conformité avec les exigences ci-dessous :
Résistance à la température,aux chocs,à la flamme,au rayonnement thermique,à la traction et aux produits de nettoyage et de désinfection.
Une inspection visuelle doit pouvoir être portée sur le marquage du produit ainsi que la notice d'information du fabricant.

 • EN 140
Exigences minimales des demis et quarts de masques

Elle spécifie les caractéristiques minimales à exiger des demi-masques et quarts de masques destinés à être utilisés avec les appareils de protection respiratoire.
Elle contient des essais de laboratoire et des essais pratiques de performance pour assurer la conformité avec les spécifications ci-dessous :
Résistance aux chocs,à la température,à la flamme,aux produits de nettoyages et de désinfection.
Résistance respiratoire.

 • EN 141
Filtres anti-gaz et combinés

Elle concerne les filtres anti-gaz et les filtres combinés comme composant des appareils de protection respiratoire sans assistance.
Elle comporte des essais de laboratoire pour assurer la conformité avec les exigences suivantes :
Résistance mécanique, aux chocs, à la température, à l'humidité, aux milieux corrosifs.
Résistance respiratoire.

 • EN 143
Filtres contre les particules

Elle se rapporte aux filtres contre les particules comme composant des appareils de protection respiratoire sans assistance.
Elle contient des essais de laboratoire pour assurer la conformité avec les spécifications suivantes :
Résistance mécanique, aux chocs, à la température, à l'humidité, aux milieux corrosifs.
Résistance respiratoire.

 • EN 149
Demi-masques filtrants contre les particules

Elle spécifie les caractéristiques minimales à exiger des demi-masques filtrants utilisés comme appareils de protection respiratoire contre les particules.
Elle contient des essais de laboratoire et des essais pratiques de performance pour assurer la conformité avec les exigences ci-dessous :
Résistance aux chocs, aux produits de nettoyage et de désinfection, à la flamme.
Résistance respiratoire.

 • EN 166
Norme de protections individuelles de l'oeil

La norme EN 166 est applicable à tous les types de protecteurs individuels de l'oeil utilisés contre les divers dangers susceptibles d'endommager l'oeil ou d'altérer la vision,
A l'exception des rayonnements d'origine nucléaire, des rayons X, des émissions laser et des rayonnements infrarouges (R) émis par des sources à basse température.
Les spécifications de cette norme ne s'appliquent pas aux protecteurs de l'oeil pour lesquels des normes séparées et complètes existent, tels que protecteur de l'oeil antilaser, lunettes solaires à usage général, etc... Les protecteurs de l'oeil équipés de verres correcteurs ne sont pas exclus du domaine d'application.

 • EN 169
Filtres oculaires pour le soudage et les techniques connexes.

La norme EN 169 donne les numéros d'échelon et les spécifications de transmission des filtres destinés à assurer la protection d'opérateurs effectuant les travaux concernant le soudage, le soudobrasage, le gougeage à l'arc et le coupage au jet de plasma.
Les autres exigences applicables pour ce type de filtre figurent dans la norme EN166.
Les spécifications pour les filtres de soudage à échelon de protection variable ou à double échelon de protection font l'objet de la norme EN 379.

 • EN 175
Norme de protection des yeux et du visage pour le soudage et les techniques connexes

La norme EN 175 spécifie les exigences de sécurité et les méthodes d'essai relatives aux équipements de protection individuelle utilisés pour protéger les yeux et le visage de l'opérateur contre les rayonnements optiques nocifs et contre les autres risques spécifiques, dus aux procédés usuels de soudage, de découpe ou autres techniques connexes.
La présente norme spécifie la protection, y compris les aspects ergonomiques, contre les risques ou dangers de diffÈrentes natures :
- radiation
- inflammabilité
- risques mécaniques
- risques électriques

L'équipement est conçu pour adapter des filtres de protection avec ou sans verres de garde ou oculaires de renforcement, suivant les recommandations du fabricant d'équipement de protection pour les opérations pour le soudage, conformément à la norme EN 166, à la norme EN 169 ou à la norme EN 379.

 • EN 340
Cette norme contient les exigences générales des vêtements de protection, définis comme recouvrant ou remplaçant le vêtement personnel et conçu pour protéger l'utilisateur contre un ou plusieurs dangers.
Le marquage se fait sur le produit lui même ou est imprimé sur une étiquette attachée au produit et placé de façon à être visible et lisible.
Il doit comporter le nom, la marque commerciale, la désignation du type de produit, la taille. Il doit aussi stipuler le numéro de la norme appropriée, les pictogrammes et, si besoin est, les niveaux de performances.
Le "i" marqué sur un pictogramme indique l'obligation pour l'utilisateur de consulter les instructions du fabricant.
Enfin le produit doit être muni d'un étiquetage d'entretien et des instructions d'emploi.

 • EN 342
Norme à l'usage des vêtements de protection contre le froid.

Elle spécifie les exigences et les méthodes d'essais de performances des vêtements de protection contre le froid à des températures inférieures à -5°C.
La valeur d'isolation thermique de base est mesurée en fonction de la température maximale d'utilisation pour un niveau d'activité et une durée d'exposition données.
La lettre donne le type de sous-vêtement utilisé pour le test (A ou B).

Classe de Perméabilité à l'air (0 à 3) : c'est le niveau d'imperméabilité du vêtement.
Classe de résistance évaporative (0 à 3) : c'est le niveau de respirabilité du vêtement.

 • EN 343
Norme à l'usage des vêtements de protection contre les intempéries (pluie, vent, froid).

La présente norme spécifie les caractéristiques des vêtements de protection contre l'influence des intempéries tels que le vent et le froid, au dessus de -5°C..
Le premier numéro à droite du pictogramme indique la classe de la résistance à la pénétration de l'eau, le second la classe de la résistance évaporative.

Résistance à la pénétration de l'eau (0 à 3) : c'est le niveau d'imperméabilité du vêtement.
Résistance Evaporative (0 à 3) : c'est le niveau de respirabilité du vêtement.

 • EN 344
Cette norme définit les exigences générales et méthodes d'essais des chaussures de sécurité, des chaussures de protection et des chaussures de travail à usage professionnel.
Cette norme ne peut être utilisée que conjointement avec les normes EN 345, EN 346 et EN 347, qui précisent les exigences des chaussures en fonction des niveaux de risques spécifiques.

 • EN 345
spécifications des chaussures de sécurité à usage professionnel.

Cette norme définit, en référence à la norme EN 344, les exigences fondamentales et additionnelles (facultatives) des chaussures de sécurité à usages professionnel.
Ces chaussures comprenant des dispositifs pour protéger le porteur des blessures, résultant d'accidents qui pourraient se produire dans l'environnement industriel pour lequel la chaussure a été conçue, sont équipées d'embout de sécurié destiné à fournir une protection contre les chocs à un niveau d'énergie équivalent à 200 Joules.

 • EN 345 E WRU
Reprend la norme EN 345,
+ E: Absorption du choc dans la zone du talon.
+ WRU: Tige hydrofuge.

 • EN 345 O2
Reprend la EN 345,
+ O2: chaussure antistatique, semelle résistante aux hydrocarbures, absorption du choc dans la zone du talon et tige hydrofuge.

 • EN 345 S1 PM
Reprend la norme EN 345,
+ S1: arrière fermé, propriétés antistatiques, absorption d'Ènergie au talon.
+ P: semelle antiperforation en acier.
+ M: chaussure avec protection métatarsienne.

 • EN 345 S1P
Reprend la norme EN 345,
+ S1: arrière fermé, propriétés antistatiques, absorption d'énergie au talon.
+ P: semelle antiperforation en acier.

 • EN 345 S1P HRO
Reprend la norme EN 345 S1P,
+ HRO: semelle d'usure résistante à la chaleur par contact à +/- 300°C..

 • EN 345 S2
Reprend la norme EN 345 S1/S1P,
+ S2: imperméabilité à l'eau.

 • EN 345 S2 CI
Reprend la norme EN 345 S2,
+ CI: isolation au froid.

 • EN 345 S2 HRO
Reprend la norme EN 345 S2,
+ HRO: semelle d'usure résistante à a chaleur par contact à +/- 300°C..

 • EN 345 S2 WR
Reprend la norme EN 345 S2,
+ WR: tige hydrofuge.

 • EN 345 S3
Reprend la norme EN 345 S2,
+ S3: semelle antiperforation et/ou semelle à crampons

 • EN 345 S3 CI
Reprend la norme EN 345 S3,
+ CI: Isolation au froid.

 • EN 345 S3 HRO
Reprend la norme EN 345 S3,
+ HRO: semelle d'usure résistant à la chaleur par contact à +/- 300°C..

 • EN 345 S3 HROHI
Reprend la norme EN 345 S3 HRO,
+ HI: isolation au froid.

 • EN 345 S3 WR
Reprend la norme EN 345 S3,
+ WR: tige hydrofuge.

 • EN 345 S3 WR HRO
reprend la norme EN 345 S3 WR,
+ HRO: semelle d'usure résistante à la chaleur par contact à +/- 300°C.

 • EN 345-1:1997
Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel.

Présentation: cette norme européenne spécifie, en référence à la norme EN 344-1, les éxigences fondamentales et additionnelles (facultatives) pour les chaussures de sécurité à usage professionnel, marquées "S".
La chaussure a été conçue, équipée d'embout de sécurité destiné à fournir une protection contre les chocs à un niveau d'énergie maximal équivalent à 200 Joules et contre un écrasement de 15kN.

 • EN 346
Spécification des chaussures de protection, marquées"P".

Ces chaussures, comprenant des dispositifs pour protéger le porteur des blessures résultant d'accident qui pourraient se produire dans l'environnement industriel pour lequel la chaussure a été conçue, sont équipées d'embouts de sécurité destinés à fournir une protection contre les chocs à un niveau d'énergie maximal équivalent à 100 joules et contre un écrasement de 10kN.